La divagation du bétail: conséquences écologiques

Erosion des berges

Le piétinnement des berges par le bétail et le passage d'engins entrainnent une disparition locale de la strate herbacée, laissant le sol nu, très sensible à l'érosion lors d'épisodes pluvieux et de crues. L'érosion de ces berges à pour effet d'apporter des matières fines dans l'eau de la rivière, qui finissent par colmater le fond du lit.

Passage d'engins et de bovins - Ruisseau des Mauvières

Certaines espèces d'eau douce  présentes sur notre bassin versant, comme l'Ecrevisse à pieds blancs (Austopotamobius pallipes) ou le Chabot (Cottus gobio)  sont particulièrement sensibles au colmatage des graviers du fond du lit des rivières.

 

Par ailleurs, la majorité des poissons présents dans nos rivières dissimulent leurs oeufs entre les sédiments grossiers du fond du lit (les frayères).

 

L'apport de matériaux fins colmate ces espaces, engendrant des echecs de reproduction.

 

Photos de haut en bas: Chabot réfugié sous une pierre; ponte de Chabot.

(F.Melki/Biotope ;Y.Ledoré/FFAL)

 

Dégradation de la ripisylve

La ripisylve est fortement affectée par les animaux d'élevage, par l'abroutissement et le piétinnement des jeunes sujets, empêchant ainsi le développement d'arbres et d'arbustes. Cette formation végétale est pourtant d'une importance majeure pour l'écologie des cours d'eau (voir : Rôles de la ripisylve).

 

La dégradation de cet habitat entrainne de nombreuses conséquences: 

  • perte du maillage racinaire rendant les berges très sensibles à l'érosion.
  • perte de la capacité de dissipation du courant lors d'épisode de crues, accroissant la capacité érosive du cours d'eau, favorisant ainsi des crues plus violentes en aval.
  • perte de la capacité de filtration des intrants chimiques et organiques induisant une altération de la qualité physico-chimique de l'eau.
  • perte de l'ombrage accroissant la température de l'eau, favorisant ainsi le développement d'agents biologiques pathogènes et d'espèces exotiques au détriments des espèces locales.
  • perte d'un habitat naturel essentiel à de nombreuses espèces (poissons, écrevisses, insectes, oiseaux,...).

Erosion des berges de l'Arconce favorisée par l'absence de ripisylve

(Arconce à St Yan à gauche; Arconce à Viry à droite) 

Vigicrue

Sécheresse

Réglementation rivières

Téléchargement

Réunions